Ne préparez pas vos mouchoirs

Alexis, adolescent âgé de 16 ans, fait la rencontre de David, jeune homme attirant et électrique sur les plages de Normandie.

On pourrait résumer aussi simplement le nouveau film de François Ozon, mais ceci, n’est en rien un défaut (il y en a bien d’autres), simplement le constat du parti-pris de l’auteur, celui de reprendre le model de ce film de jeunesse que nous avons tous en tête sans qu’il porte un nom bien précis, celui où on parle de l’adolescence et des vagues, de la chaleur et de l’amour, dans lequel on mange des glaces entre deux disputes pleines de fluides.

Dans ce contexte, le cinéaste travaille son sujet, non pas dans ses ombres inexplorées, mais bien dans les attentes premières auxquelles nous mène le synopsis de l’oeuvre. Il fallait éviter les poncifs, approfondir les sensations primitives, ranimer la flamme de la jeunesse : il n’en est rien et nous assistons, non sans plaisir, à l’exposition d’un album de Polaroïds plein de coeur mais dénué de finesse, et dont la banalité excessive n’a de cesse de nous détacher de chaque enjeu. On ne ressent rien, ni devant l’amour, ni devant la mort. L’homosexualité paraît ici n’être (dans les années 80) qu’un tabou fragile, et la tension qu’il génère sonne comme une redite évidente et froide. Dans la lourdeur pachidermique de son écriture, Ozon emporte tout ce que pouvaient proposer ses acteurs qui, malgré leur envie indéniable, ne font que composer autour d’un grotesque niais et grossier. Voulant livrer un drame intense sur le désir et le passé, le chouchou de l’institution se voit rattrapé par sa plume de téléfilm alourdie encore par la voix-off étouffante et balourde sortie tout droit d’une rédaction de collégien un peu sensible.

Devant ce spectacle sincère mais balbutiant, chiadé mais inoffensif, charmant en apparence, glacé dans sa transmission, le spectateur se verra le destinataire d’un bisou gentillet et propre, donné du coin des lèvres dans un verbiage repoussant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :